Or sus mon ame en ce bas territoire (Didier Lupi second)

From ChoralWiki
Jump to navigation Jump to search

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
Icon_pdf.gif Pdf
Icon_snd.gif Midi
MusicXML.png MusicXML
Icon_ly.gif LilyPond
File details.gif File details
Question.gif Help
  • (Posted 2021-08-03)  CPDL #65363:         
Editor: Andreas Stenberg (submitted 2021-08-03).   Score information: A4, 3 pages, 115 kB   Copyright: CPDL
Edition notes: Semi-diplomatorical edition. Modern clefs but original pitch and note values. Ficta added.

General Information

Title: Or sus mon ame en ce bas territoire
Composer: Didier Lupi second
Lyricist: Guillaume Gueroult
Number of voices: 4vv   Voicing: SATB
Genre: SacredHymn

Language: French
Instruments: A cappella

First published: 1548 in Premier livre de chansons spirituelles, no. 2
    2nd published: 1559 in Premier livre de chansons spirituelles, 2nd edition, no. 2
Description: A setting of Geroults rhymed paraphrase of Psalm 146, Lauda anima mea Dominum. The second song in Chansons spirituelles ... printed by N. Chemin, Paris 1559. The print is a reprint of the Beringen brothers Premier livre de chansons spirituelles ... 1548.

External websites:

Original text and translations

French.png French text

 Lavda anima mea Dominum. Psaume 146

  Or sus mon ame en ce bas territoire
  Loues de Dieu la haute maiesté
  Magnifiés l'excellence notoire,
  Et la douceur de sa grande bonté.
  Tant que vivray en ce monde terrestre,
  De mon Seigneur le nom i'exalteray.
  Tant que vivant pourray sur la terre estre,
  A mon vray Dieu, Psalme ie canteray.

2 N'ayés iamais aux princes esperance,
  Ne vous fiés aux hommes d'un seul poinct:
  N'ayés appuy en leur vaine puissance:
  Car de salut vous n'y trouuerés point.
  Par dure mort, qui toute chose atterre,
  Du corps humain l'Esprit s'en yra:
  Pui l'homme mort diuiendra pouldre et terre,
  Lors son emprise e conseil perira.

3 O que celuy est heureux, et louable,
  A qui le Dieu misericordieux:
  Dieu de Iacob veut estre fauorable,
  Et qui tousiours espere au Dieu de Dieux:
  Qui fit le Ciel, la Mer, la Terre belle,
  Et tout cela que chascun d'eux continent:
  C'est luy, sans plus, qui est tousiours fidelle,
  Tousiours sa foy veritable maintient.

4 C'est luy qui fait vengeance de l'iniure,
  Qu'à tort on fait aux poures affligés:
  Aux affamés il enuoye pasture,
  Dont en leur faim se trouuant soulagés.
  Poures captifs en plaine deliuerance
  Met le Seigneur pitoyable et clement,
  Et de lumiere il donne iouissance
  Aux aueugles miraculeusement.

5 Que fait-il plus? les boiteux il redresse,
  en estendant sur leur maux sa pitie:
  Voire, et à ceux qui sont iustes adresse
  Sa grand' douceur, et parfaitre amytié.
  Des estrangiers le Seigneur est la garde,
  La veufeu tient en sa protection,
  Et l'orphelin dessous sa main il garde,
  Le preseruant de toute affliction.

6 Mais du mescant qui a faire s'esforce
  Iniquité tousiours deuant se yeux,
  Il brisera l'entreprise et la force,
  Et destruira son fait pernicieux.
  Conclusion, de l'Eternel la dextre
  En chascun lieu sans fin dominera:
  Ton Dieu Syon par vertu de son sceptre
  De race en race à iamais regnera.